All for Joomla The Word of Web Design

RDC: Des nouvelles dispositions prises pour prévenir le virus Ebola à Kinshasa

Le représentant national de l’organisation Mondiale de la santé (Oms), le Dr Allangar Yokouindé, a affirmé que les nouvelles dispositions efficaces sont prises pour prévenir le virus hémorragique Ebola à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

C’est au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), de chaque mercredi, que le docteur Allangar Yokouindé a rappelé que les équipes ont été déployées au port de Kinshasa pour assurer le contrôle sanitaire des personnes qui arrivent par bateau en provenance de Bikoro et Mbandaka ( à l’équateur ) , les zones les plus touchées par l’épidémie.

Il a également signalé que les responsables de tous les hôpitaux de Kinshasa et les centres de santé en vue des investigations nécessaires.

«Depuis que l’épidémie a commencé dans la province de l’équateur, des dispositions ont été prises depuis lors pour faire en sorte que les gens qui arrivent par bateaux, des équipes sont au niveau des ports pour pouvoir faire des contrôles sanitaires systématiquement.
Les deuxièmes mesures qui ont été prises , c’est au niveau de formations sanitaires ici à Kinshasa. Les responsables de tous les hôpitaux de Kinshasa et centres de santés ont été regroupés pour sensibilisés de sorte qu’il y ait une alerte quelconque», a déclaré, le docteur Allangar Yokouindé, représentant national de l’organisation de la santé Mondiale.

Concernant les allégations faisant état d’un cas de l’épidémie d’Ebola signalé à l’hôpital Général Provincial de Référence de Kinshasa, ex- Mama Yemo, le docteur Allangar Yokouindé a tenu à rassurer qu’il s’agit d’une alerte. Selon lui, le cas de Mama Yémo , c’est n’est pas un cas suspect , c’est une alerte. C’est ce qu’il faut dire. Et quand il y a des alertes comme ça, il y a des équipes qui sont mises en place dès que l’alerte leur parvient , une équipe se déploie directement sur le lieu pour faire des investigations, a-t-il conclut.

Mercredi dernier, le ministre de la santé a qualifié de fausse alerte les rumeurs qui circulent dans l’opinion publique sur la présence d’un présumé cas suspect de virus d’Ebola à l’hôpital Général provincial de Référence de Kinshasa.

 

Yvon Isidore, Newsnetwork

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password