All for Joomla The Word of Web Design

RDC: trois nouveaux cas confirmé de fièvre hémorragique à virus Ebola dans le nord-ouest du pays

KINSHASA 18 mai (Newsnetwork)—Au moins trois cas de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus ebola ont été confirmé vendredi, après le test dans la province de l’équateur au nord-Ouest de la République démocratique du Congo, a annoncé dans la soirée dans un communiqué, Oly Ilunga, ministre de la santé.

Selon le communiqué du ministre de la santé, ces trois nouveaux cas ont été confirmés dans la zone de santé de Wangata, les trois des zones de santé affectées par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus ebola dans cette partie du pas

Avec ces trois nouveaux cas, les nombres des personnes affectées par le virus à fièvre hémorragique Ebola passent donc de 14 à 17 cas confirmé au laboratoire mobile envoyé sur place dans la province de l’équateur dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, depuis la déclaration officielle de l’épidémie.

Ce vendredi 18 mai 2018, le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a passé la journée à Mbandaka pour évaluer l’avancée de la mise en place du Quartier Général de la coordination. Ce centre de coordination des opérations au niveau provincial est un centre conjoint regroupant le Gouvernement et ses partenaires.

Lors d’une session de travail avec toutes les commissions de la riposte à Mbandaka, le Ministre de la Santé Oly Ilunga Kalenga, a, à nouveau, insisté sur l’importance du suivi et de la surveillance des contacts. Il s’agit du pilier de la riposte qui permettra d’anticiper l’évolution de l’épidémie et de briser la chaîne de transmission.

Il a également présenté les trois niveaux de surveillance sanitaire à mettre en place autour des zones de santé rurales (Bikoro – Iboko – Ingende), de la zone de santé urbaine de Mbandaka, et au niveau de la province de l’Equateur.  Il a expliqué à la coordination provinciale la nature des interventions à réaliser pour chaque niveau de surveillance.

Cette visite du ministre est également en marge de la campagne de vaccination qui sera ciblée dès la semaine prochaine dans les zones affectées sur les professionnels de la santé exposés, les personnes ayant été en contact avec des cas confirmés et les contacts de ces contacts.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password