All for Joomla The Word of Web Design

RDC : le nouveau report de la remise et reprise au CAMI au 17 juillet salué par le Collectif des mouvements citoyens et ONGs des droits de l’homme

Dans une correspondance adressée, jeudi 01 Juillet 2021, à M. Félix Mupande, Directeur général sortant du Cadastre Minier et Mme Chantal Bashizi, Directrice générale entrant, la Ministre des Mines Antoinette N’Samba Kalambayi a annoncé une nouvelle fois le report de la remise et reprise dans ce service fonctionnant sous sa tutelle pour le 17 Juillet prochain.

Ceci sur demande du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a indiqué la patronne des Mines en RDC dans sa lettre, sans donner les raisons de ce nouveau report. Cette décision est saluée par le collectif des mouvements citoyens et ONGs de défense des droits de l’homme qui a appelé le 27 Juin dernier le Chef du gouvernement à surseoir l’ordonnance « irrégulière » du 27 Décembre 2018 nommant les nouveaux membres du comité de gestion du Cadastre Minier et à annuler l’installation dudit Comité de Gestion nommé sur base cette l’ordonnance. «Subsidiairement à notre déclaration du 27 Juin 2021 faite dans le cadre de la tentative d’installation d’un Comité de Gestion nommé dans le cadre de l’ordonnance du 27 Décembre 2018, ordonnance irrégulière, Nous, collectif des mouvements citoyens et ONG des droits de l’homme, avons interpellé la responsabilité du Président de la République, Garant du bon fonctionnement des institutions et du respect de la Constitution et des lois de la République, l’invitant à intervenir afin d’instruire la surséance de l’ordonnance irrégulière du 27 Décembre 2018. Nous avons également saisi par notre déclaration le Premier –Ministre, Chef du gouvernement le conviant à annuler l’installation du Comité de Gestion nommé sur base de l’ordonnance irrégulière du 27 Décembre 2018. », déclare ce vendredi dans un communiqué le Collectif des mouvements citoyens et ONGs des droits de l’homme. « A A ce jour, nous avons le réel plaisir d’annoncer à l’opinion la prise d’une mesure conservatoire par le Premier–Ministre, Chef du Gouvernement annulant l’installation du DG nommé par l’ordonnance susmentionnée et de ce fait annulant la remise et reprise. Par ce motif, nous tenons à saluer cet acte de responsabilité et d’écoute posé par Monsieur le Premier – Ministre SAMA LUKONDE dans le souci de préserver les intérêts de la République et ainsi assurer le bon fonctionnement du Cadastre Minier. », ajoute-t-il.Et de souligner : « par cet acte, le Chef du Gouvernement vient de prouver à l’opinion son attachement à la vision du Président de la République, Chef de l’Etat à mener une lutte sans faille contre la corruption et le bradage des ressources minières de notre pays et à faire bénéficier aux Congolais les fruits de leur sous – sol. Nous lui témoignons tout notre soutien et encouragement. »

Les mouvements citoyens et ONGs de défense des droits de l’homme signataires de ce communiqué disent « rester vigilants afin de veiller au respect strict de la Constitution et des lois de la République et assurer aux institutions politiques et services publics du pays dont le Cadastre Minier, leur accompagnement afin de lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics ». Ils appellent par ailleurs le Président de la République à « reporter cette ordonnance irrégulière afin d’éviter de salir l’image de la première et prestigieuse institution de notre pays qui est le Président de la République en laissant telle ordonnance publiée au Journal Officiel » et ; le Premier – Ministre, Chef du Gouvernement, de « proposer au Président de la République, Chef de l’Etat la nomination d’un nouveau comité de gestion composé des hommes et des femmes expérimentés et dignes car l’administration du Cadastre Minier est paralysée il y a de cela près de trois mois ».

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password